Contexte et justification

Pourquoi un congrès ?

Dans le cadre de la promotion de biosécurité et biosûreté au Mali l’Association Malienne de Biosécurité et de Biosûreté (AMBIOS) Née de l'union des professionnels de la santé humaine, animale, chercheurs et scientifiques travaillant dans le domaine de la biologie et de la biotechnologie, de l’environnement, agriculture,  est une organisation Nationale,  apolitique, non confessionnelle, à but non lucratif. Elle a pour vision « La sécurité et la sûreté biologiques pour tous au Mali et en Afrique de l'Ouest ».
Notre mission :

  • Soutenir le développement et la mise en œuvre des politiques, normes et procédures pertinentes;
  • Collaborer avec les ministères et organismes du gouvernement, des partenaires locaux et internationaux (organisations de la société civile et d'autres parties prenantes;
  • Sensibiliser les citoyens et les autres parties prenantes à travers la recherche et les campagnes de formations et de sensibilisations.

Evaluation de RSI

Considérant le rapport de mission d’évaluation externe conjointe des principales capacités selon RSI de la république du Mali du  27 au 30 JUIN 20. Cette mission visait à évaluer la capacité du Mali et d’autres pays d’Afrique à prévenir, détecter et riposter rapidement à des menaces pour la santé publique, qu’elles soient naturelles, délibérées ou accidentelles. Pour disposer de capacités fonctionnelles et pérennes, le pays devra renforcer l’ensemble des 19 domaines techniques en mettant en œuvre les recommandations ci-dessous. A cet égard, il faut mettre l’accent sur i) l’élaboration et la mise en place de cadres juridiques essentiels à l’application du RSI, ii) la mise en œuvre de façon effective de l’approche « Une seule santé », iii) la provision de ressources nécessaires au point focal national RSI afin qu’il puisse assurer pleinement ses fonctions de coordination et de communication, iv) l’élaboration et l’application appropriée des procédures nécessaires conformément au RSI (2005) et v) la formation adéquate des personnels des secteurs clés à tous les niveaux, notamment celui de la communauté, afin qu’ils puissent jouer pleinement leurs rôles dans la prévention, la détection et la riposte à tout évènement de santé publique.

Résolution UN 1540

Considérant la résolution 1540 qui a été adoptée en 2004 en vertu du Chapitre VII de la Charte des Nations Unies, qui traite des menaces à la paix et la sécurité internationales.  Le GHSA est un effort des nations unis d’Amérique, les organisations internationales et la société civile pour accélérer les progrès vers un monde sûr et sécurisé contre les menaces de maladies infectieuses; de promouvoir la sécurité sanitaire mondiale comme une priorité internationale; et pour stimuler les progrès vers la pleine mise en œuvre de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) Règlement sanitaire international 2005 (RSI), l'Organisation mondiale de la santé animale (OIE) Performances des Services vétérinaires (PVS) voie, et d'autres cadres de sécurité sanitaire mondiales pertinentes. Ces initiatives ont donnée naissance au concept One Health pour aborder les problématiques en intégrant les dimensions de santé humaine, animale et environnement comme un ensemble indissociable. La sécurité biologique occupe une place importante dans ce concept One Health.

But du congrès

Dans le but de renforcer la capacité mondiale et malienne pour prévenir, détecter et répondre aux menaces de risques biologiques. Les objectifs de ce projet pour le gouvernement malien va dans le même sens que ceux de la GHSA, et de la mission de l’Association Malienne de Biosécurité et de Biosûreté (AMBIOS/MABB), en renforçant les pratiques de biosécurité et de développer une culture durable de la gestion des risques biologiques à travers le renforcement des capacités des chercheurs de laboratoire et le personnel des institutions de biosécurité au Mali. Nous avons initié ce projet de congrès international de Biosécurité et Biosûreté dans le contexte actuel des menaces de sécurité nationale et internationale, afin de créer un espace d’échanges entre toutes les parties prenantes à Bamako, au Mali. C’est un moment de partage et de capitalisation des expériences et leçons apprises et aussi et surtout de réflexion sur des orientations nouvelles pour une politique et une gouvernance multisectorielles de la sécurité biologique en Afrique et au Mali.